Défibrillateur à Vianne devant l'espa...

DÉFIBRILLATEUR À VIANNE DEVANT L'ESPACE JOURDAIN DE L'ISLE

Publié le jeudi 25 février 2021 - Vianne

Un défibrillateur doit être utilisé en cas d’arrêt cardiaque avéré. La victime ne parle pas, ne bouge pas et ne respire pas. C'est une absence de signe de vie.

La recherche de signe de vie doit être simple. Stimuler la victime par les épaules : « serrez-moi la main, ouvrez les yeux, est-ce que vous m’entendez ? ». Si la victime ne parle pas et ne bouge pas : vérifier si elle respire. Pour cela, regarder si son ventre se soulève.

Physiologiquement, l’arrêt cardiaque est défini comme une absence de contraction efficace du cœur, c’est un état de mort apparente. Il n’y a pas de circulation du sang dans les vaisseaux du corps, du fait de la défaillance de contraction du cœur. Les cellules cérébrales et l’ensemble de l’organisme ne sont plus alimentés en oxygène. Cette situation est incompatible avec la vie si un massage efficace de la poitrine n’est pas appliqué rapidement. Chaque minute qui s’écoule correspond à 10% de chance de survie en moins, il faut agir vite. Les causes de l’arrêt cardiaque sont multiples. Dans 80% des circonstances, chez l’adulte, il s’agit d’une pathologie cardiaque, avec dans la moitié des cas une cause d’arrêt cardiaque provoquée par une activité électrique anarchique du cœur : c’est la fibrillation ventriculaire. Le défibrillateur ne remplace pas le massage cardiaque, il traitera si nécessaire cette fibrillation avec un choc électrique. C’est un des seuls moyens pour arrêter une fibrillation ventriculaire, cause de l’arrêt cardiaque.

Dans tous les cas, appeler les pompiers

Site réalisé par IntraMuros SAS | Mentions légales | CGU | Copyright 2020 | Gérer mes cookies 🍪